27roses.eu

Candidatures Socialistes aux européennes : de l’implication comme principe !

Partis de gauche et de droite choisissent en France leurs prétendants en ce moment. Pour la droite, c’est davantage la danse à reculons qui préside, même aux souhaits du Grand Général Sarkozy ; au Parti Socialiste, les choix vont bientôt être officiels. Les places semblent, par contre, beaucoup plus convoitées. Ce pourquoi la nouvelle direction - mesure que 27roses voit d’un très bon oeil - a voulu imposer au parti des règles de nominations. Sur le papier, nous pourrions dire que ce sont de très belles intentions. Il faut, pour la sociale démocratie, des élus impliqués, avec de l’expérience européennes, et des candidats crédibles et reconnus pour leurs européeanisme par delà les frontières. D’après les infos et les bruits de couloir de 27roses... nous sommes très satisfaits de celui (ou celle) qui devrait être désigné.... A bon entendeur... ;)

15 février 2009, par David C.



Réunie le 3 février, la commission électorale du Parti Socialiste, composée de représentants de toutes les motions, a adopté à l’unanimité les trois principes suivants pour la désignation de ses candidats aux élections européennes du 7 Juin 2009 :

« 1. La représentation : Le scrutin européen est organisé en 8 grandes circonscriptions interrégionales. Nos listes devront être représentatives. D’abord de la diversité de notre Parti à la proportionnelle des résultats des motions lors notre congrès de Reims, cette diversité doit se retrouver dans notre représentation au parlement européen, c’est la clé de notre rassemblement. Nous rechercherons ensuite une diversité sociale et culturelle. Nous veillerons de même à la représentation de la réalité géographique dans chaque circonscription. Enfin, si la parité est imposée par la Loi, nous devons également absolument tendre vers la parité pour nos têtes de listes.

2. Le renouvellement : Les militants de notre Parti ont exprimé une forte demande de changement, de renouvellement. Nos listes doivent la prendre en compte afin de porter le renouvellement au Parlement Européen. Nos listes combineront ainsi l’expérience du Parlement Européen et le renouveau. Les listes comporteront au moins une candidature nouvelle en situation d’être élue dans chacune des circonscriptions.

3. L’implication : nous voulons des députés impliqués à l’image de nos députés sortants. C’est pourquoi, l’élaboration de nos listes devra respecter le non cumul entre le mandat de député européen et un mandat d’exécutif local (Président de Région, Président de Conseil Général, Président d’agglomération ou de Communauté urbaine, Maire). Nous avons porté ce principe du non cumul dans toutes nos motions. Nous l’avons fait voter à l’Assemblée Nationale pour le mandat de député européen, lorsque nous étions au pouvoir entre 1997 et 2002. Il est donc normal et juste d’en faire une règle pour cette élection européenne, et il est normal que nous poursuivions ce processus de rénovation pour les autres élections qui se présenteront. L’implication de nos députés européens doit aussi être sur la durée du mandat. Cela doit se traduire par un engagement à ne pas être candidat lors d’une élection parlementaire en France pendant ce mandat, même si le Parti peut, dans l’intérêt de tous, investir un député européen.
 »
(extrait du relevé de décision envoyé dans les fédérations)




27roses.eu, blog de militants du PSE (Parti socialiste européen) - PES - 27 roses - élections européennes

| Facebook | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0