27roses.eu

Se penser Européens, pour faire histoire et être plus forts (1/3)

Sans doute parce que la France est à la présidence pour 6 mois de l’Europe, de nombreuses manifestations concernent les questions Européennes. Certes. Mais face à la crise financière, le principe de réalité ne resurgit-il pas ? Ainsi, le thème de l’Europe-Puissance réapparaît en de nombreuses prises de positions d’intellectuels. En effet, que nous apprennent ces grands témoignages ?

14 octobre 2008, par David C.


- A la quête de liens européens pour une nouvelle nation. En introduction d’une série de conférences exceptionnelles au Sénat, Eric Hobsbawm a retracé le long chemin d’histoire dont l’Europe est un aboutissement (politique) si évident qu’il ne s’est pas réalisé. Si le passé commun et les mythes sont là, la formation du nationalisme, serait-il Européen, n’a pas encore trouvé ses promoteurs et ses logiques de constitution. A savoir : une catégorie sociale trouvant dans l’Europe une nouvelle oraison politique, des catégories intermédiaires (syndicats, associations, etc...) ayant pour union de leurs intérêts une nouvelle configuration géographique, le besoin de retrouver un liant social d’un modèle (cette fois-ci l’Etat-Nation), désormais inefficace. Dès lors que ces facteurs trouveront convergences, alors, peut-être... > Lire son intervention.



27roses.eu, blog de militants du PSE (Parti socialiste européen) - PES - 27 roses - élections européennes

| Facebook | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0