27roses.eu

L’Europe et le PSE à l’université de la Rochelle

L’Europe était présente lors de deux ateliers à La rochelle : "Les recompositions de la gauche en Europe" et "Stratégies de conquête majoritaire chez nos camarades du PSE".

28 septembre 2007


L’Europe était présente lors de deux ateliers à La rochelle, tous les deux prévus dans le même créneau horaire !

Les deux sessions ont étés prises d’assault, comme tous les autres ateliers de cette édition d’ailleurs, et ce malgré une coquille regrettable dans l’intitulé du second atelier : "stratégies de conquête majoritaire" est devenu sous le clavier inspiré des organisateurs "stratégies de conquête militaire" ! (voir photo). Comme l’année dernière des députés des autres partis membres du PSE sont venus participer en personne à l’un des ateliers. L’Europe reste donc en bonne place au sein des préoccupations du PS.

Le premier atelier portait sur "les recompositions de la gauche en Europe". Animé par Catherine Trautmann, Bernard Poignant, Harlem Désir et Benoît Hamon, députés européens, le débat a porté sur les divergences et les points communs entre les partis socialistes européens et sur leurs évolutions récentes. La stratégie de Tony Blair et du New Labour a notamment été au centre d’un questionnement sur les voies possibles pour l’évolution de la gauche. Autre grand sujet, les différences entre le rapport à l’Etat chez les partis socialistes européens, avec comme conséquence notamment les différences d’approche de la défense des services publics, chère au socialistes français. Au final tout le monde s’accorde sur le fait que les différences d’histoire et de culture politique imposent un effort d’écoute et de concertation avec nos partenaires du PSE pour mener une action efficace au niveau européen.

lire le compte-rendu de l’atelier

Le second atelier s’interressait aux "Stratégies de conquête majoritaire chez nos camarades du PSE". Avec comme invités des députés du SPD allemand, du DS italien et du PSOE espagnol, c’était l’atelier PSE de la Rochelle. La question centrale de l’atelier était celle des alliances de gouvernement. Les situations dans les trois pays sont très différentes. En Allemagne le SPD forme une grande coalition avec la droite sur la base d’un contrat de gouvernement durement négocié mais respecté par les deux partis. Le DS Italien, suite à la victoire de justesse de Prodi sur la base d’une alliance de circonstance anti-berlusconi, cherche une issue stable par la création d’un grand parti démocrate avec la marguerite, parti centriste démocrate chrétien. Quant aux espagnols du PSOE, arrivés au pouvoir grâce à l’alternance, ils comptent appuyer pour les élections de 2008 sur les bons résultat de Zapatero d’une part et sur une alliance avec les partis régionalistes d’autre part. La question des alliances concerne donc tous les partis socialistes européens, mais les réponses sont fortement dépendantes des contextes nationaux.

lire le compte rendu de l’atelier



27roses.eu, blog de militants du PSE (Parti socialiste européen) - PES - 27 roses - élections européennes

| Facebook | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0