27roses.eu

Face à la crise ? Un sauf fédéral social, démocratique et solidaire

Face à la crise, Merkozy propose de faire du triple AAA, autérité, austérité, austérité, la politique de l’europe. La gauche européenne propose elle un triple TTT, together, together, together.

5 décembre 2011, par David M.


Face à la crise de la dette qui n’en finit pas de menacer l’économie
européenne, Merkel et Sarkozy se sont vus contraint d’admettre la
nécessité d’une gourvernance économique de l’Union.

Leur solution ? Une "Union Budgétaire" européenne. Sous cette
appelation trompeuse se cache en fait une politique d’austérité
imposée par l’Europe aux états membres, limitant strictement les
déficits et le niveau de la dette, et guarantie par un contrôle
a-priori des budgets par la commission européenne et par des sanctions
via la cours de justice européenne en cas de non respect des
engagements. Cette proposition revient à instituer l’Europe en mère
fouettarde, défenseuse d’une orhodoxie budgétaire chère aux marchés
financiers.

Face à eux, la gauche européenne propose une Europe qui protège les
peuples et non ceux qui sont à l’origine de la crise
actuelle. L’instauration d’une taxe sur les transactions financières
qui pourrait rapporter jusqu’à 200 milliards d’euros par an
permettrait non seulement de limiter la spéculation mais aussi de
financer un plan de relance ambitieux basé sur l’investissement pour
le développement durable, l’emploi, et la cohésion sociale et
territoriale. Le PSE propose aussi une régulation effective des
marchés financiers incarnée par agence de supervision européenne, afin
de remettre les marchés aux services de nos sociétés.

Quant à la gouverance économique, le PSE propose la création d’une
agence de stabilité de la zone euro. Cette agence pourra emmettre des
euro-obligations pour gérer collectivement une partie de la dette
publique des états, mais aussi pour financer des investissements
transnationaux supportant la croisance et la création d’emploi. Si
cette solidarité budgétaire doit s’accompagner de contrôles, elle ne
doit pas se faire au détriment du la protection sociale. De plus la
politique économique commune doit être définie démocratiquement, par
une procédure de co-décision entre le conseil européen et le
parlement.

Comme le souligne François Hollande : "Le saut fédéral ne peut être
que sur un contenu, pas sur des procédures". La gauche européenne
propose du contenu : solidarité budgétaire, régulation des marchés
financiers, investissement dans le développement durable et l’emploi,
gouvernance démocratique de l’union. Si le parti socialiste gagne les
élections en 2012, il pourra oeuvrer concrètement à la mise en oeuvre
de ce programme avec tous les partis socialistes et social-démocrates
européens au pouvoir en Europe.



27roses.eu, blog de militants du PSE (Parti socialiste européen) - PES - 27 roses - élections européennes

| Facebook | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0